Logo du kanji kentei et aperçu du certificat officiel

Qu’est-ce que le « Kanken » ?

Pour faire très très court c’est un test de niveau de connaissances des idéogrammes japonais. Kanken (漢検) est l’abréviation de kanji kentei (漢字検定) qui est également l’abréviation de nihon kanji nōryoku kentei shiken (日本漢字能力検定試験) : test de certification de compétences en kanji japonais.

Un petit tour sur Wikipédia vous permettra de comprendre dans le moindre détail ce qu’est le Kanken : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Kanken

Ce test est sanctionné par 12 niveaux allant de 10 à 1, dont deux niveaux intermédiaires : pré-2 et pré-1,  le niveau 1 étant le plus élevé.

Qui peux passer ce test ?

A l’origine ce test s’adresse aux Japonais, les premiers niveaux correspondent aux kanjis appris au cours de chaque année de l’école primaire japonaise. Mais n’importe qui qui maîtrise un minimum les hiragana et les katakana, peut se préparer à passer ce test.

Sur la page officielles du Kanken, vous trouverez quelques tests types et leur corrigés pour vous entraîner et voir à quoi ils ressemblent :
https://www.kanken.or.jp/kanken/outline/degree/example.html (site en japonais)

Alors, serez-vous à la hauteur d’un écoliers japonais ?

Pourquoi passer le Kanken ?
A quoi ça sert ?

A la différence du JLPT (Japanese Language Proficiency Test) qui est un test destiné aux étrangers, qui permet d’évaluer leur connaissance de la langue japonaise dans sa globalité : vocabulaire, grammaire, autant à l’oral qu’à l’écrit ; le Kanken permet d’attester spécifiquement de votre maîtrise des idéogrammes japonais.

On considère généralement qu’une large connaissance des kanjis et une maîtrise de leur utilisation est signe d’une riche éducation.

Au delà du prestige de connaître tous les kanjis à la perfection, il peut y avoir plusieurs raisons de passer ce test.

(Il n’est d’ailleurs pas exiger d’obtenir 100% de bonnes réponses, selon les niveaux si vous obtenez au moins 80% de bonnes réponses vous obtiendrez votre certificat).

  • Un défis personnel :
    La première raison peut être tout simplement de se challenger en se fixant un objectif concret. Vous débutez ? Serez-vous capable d’obtenir le niveau 10 ou 9 ?

    Vous êtes un expert en japonais ? Jusqu’à quel niveau pourrez-vous aller ?
  • Apprendre une langue de manière ludique :
    Ecrire en japonais présente quelques difficultés, au delà des deux syllabaires, les 2136 kanjis usuels peuvent paraître un obstacle insurmontable mais si vous avez un penchant pour l’art et le dessin en particulier, vous pourrez trouver un certain plaisir à tracer les kanjis ou deviner ceux qui se cachent dans les calligraphies.
  • Compléter vos compétences :
    Si vous apprenez le japonais vous savez déjà qu’il y a un grand écart entre parler couramment cette langue et être capable de la lire ou même pire d’écrire en japonais (sans traitement de texte !!!). En vous imposant la rigueur exigée pour écrire des kanjis à la main vous les retiendrez d’autant plus aisément qu’ils deviendront un réflexe.
  • Une autre manière d’apprendre :
    Varier les sources et les méthodes d’apprentissages est toujours plus enrichissant quand on apprend une langue. En préparant ces tests vous devrez apprendre les kanjis dans l’ordre dans lequel ils sont enseignés aux écoliers japonais ce qui vous permettra de rencontrer des kanjis que vous n’aurez peut-être pas encore vu mais qui vous seront bien utiles par la suite.
  • Pour le travail :
    Même si toutes connaissances s’avèrent utiles à un moment ou un autre dans le monde du travail, à moins de travailler dans la traduction ou dans l’enseignement des kanji, ce test ne sera pas forcément le plus utile pour décrocher un emploi.
    Mais il faut savoir que le test du Kanken est reconnu par le Ministère de l’Education japonais à partir du niveau 8.

Comment, où et quand passer le Kanken ?

Vous pouvez passez ce test en dehors du Japon. Il existe plusieurs centres d’examens en France notamment à Lille, à Grenoble et évidemment à Paris dans nos locaux.

Toutefois les niveaux pré-1 et 1 ne sont organisés qu’au Japon.

Si vous souhaitez passer ce test, vous devez compléter le formulaire d’inscription en ouvrant le lien en fin de page et régler les frais d’inscriptions en suivant les modalités de paiement indiquées dans le formulaire d’inscription.

Tarifs :

Les tarifs suivent les tarifs japonais et dépendent donc du niveau que vous souhaitez passer.

Liste des niveaux et tarifs associés

NiveauNombre de kanji à connaîtreCorrespondance au JaponTarif
10級80 kanji + usage correct des hiragana et katakana1ère année d’école primaire19€
9級160 kanji supplémentaires
(total : 240 kanji)
2ème année d’école primaire19€
8級200 kanji supplémentaires
(total : 440 kanji)
3ème année d’école primaire 19€
7級200 kanji supplémentaires
(total : 640 kanji)
4ème année d’école primaire27€
6級185 kanji supplémentaires
(total : 825 kanji)
5ème année d’école primaire27€
5級181 kanji supplémentaires
(total : 1006 kanji)
dernière année de l’école primaire27€
4級316 kanji supplémentaires
(total : 1322 kanji)
 29€
3級285 kanji supplémentaires
(total : 1607 kanji)
 29€
準2級 (pré-2)333 kanji supplémentaires
(total : 1940 kanji)
 29€
2級2136 kanji dont les 284 kanji patronymiques (jinmei kanji) 39€
準1級 (pré-1)3000 kanji uniquement au Japon
1級6000 kanji uniquement au Japon

Formulaire d’inscription

Prochaine session : Dimanche 16 février 2020 (aller sur la page du formulaire d’inscription)